La lettre d'info

Alimentation du chat

Pour la bonne santé de votre chat, il convient de le nourrir de façon équilibrée, faute de quoi votre animal pourrait avec le temps être atteint de troubles tels : obésité, problèmes osseux et / ou articulaires, affections rénales ou cardiaques, etc.

chat-mange-souris.jpg

La première question concerne la nature de l’alimentation: alimentation sèche (croquettes), alimentation en boîtes, ration ménagère ?

D’un point de vue diététique, l’alimentation sèche est à l’heure actuelle ce qui se fait de mieux; le problèmes urinaires (calculs), autrefois liés à ce type de nourriture sont depuis longtemps résolus. Les croquettes seront laissées en libre-service, la plupart des chats se rationnent eux-mêmes; cela correspond tout à fait au mode d’alimentation des félins, qui font dans la nature de nombreux petits repas (jusqu’à 12 par jour !). De plus, l’alimentation sèche est bon marché. En nourrissant votre animal avec ce type d'aliment, en plus de leur facilité d'utilisation et de stockage, vous êtes certains de lui fournir une ration saine, équilibrée, sans carence mais également sans excès.

Si vous donnez des aliments secs, laissez toujours de l'eau fraîche, en abondance, à disposition de votre chat.

Vous ne trouverez pas les meilleurs aliments secs dans vos grandes surfaces habituelles, dirigez-vous plutôt vers des magasins spécialisés pour animaux. Certes ces aliments seront un peu plus cher mais vu leur densité énergétique élevée, votre chat en mangera moins qu’un aliment bon marché.

L’alimentation en boîtes est plus coûteuse, souvent un peu trop riche (trop pour les chats peu actifs ?), elle induit en outre des selles plus abondantes et plus odorantes. A partir du moment où le jeune chat mange essentiellement de la nourriture solide, à un mois ou deux environ, il doit encore recevoir 4 à 5 repas par jour. A l'âge de trois mois, un jeune chat mange 3 repas par jour. Vers six mois, deux repas par jour suffisent. Votre chaton grandissant, vous passerez progressivement au même type d'aliments mais destinés aux chats adultes cette fois.

La ration ménagère est assez difficile voire impossible à équilibrer, ce qui fait entre autres raisons qu’elle est de plus en plus délaissée au profit de la nourriture industrielle. Il est tentant de vouloir lui donner de la viande fraîche, mais, dans la pratique, ce n'est pas si simple. Tout d'abord, il est extrêmement difficile de doser exactement la proportion de protéines, de graisses et d'hydrates de carbone nécessaires à son alimentation. De plus, vous ne pourrez sûrement pas déterminer les quantités précises de vitamines, de sels minéraux et d'oligo-éléments indispensables. Sachez qu'on peut donner trop peu ou beaucoup trop de certaines vitamines au chat, avec des conséquences désastreuses sur sa santé. En soi, le dosage du calcium nécessaire au bon équilibre d'un carnivore (comme c'est le cas du chat), constitue déjà à lui seul tout un problème. L'alimentation du chat doit avoir une teneur en phosphore proportionnelle à la quantité de calcium à ajouter, ceci nécessitant l'utilisation d'instruments de dosage très précis.

Chaque âge a son aliment: junior ou croissance jusqu’à un an environ, adulte jusque vers 8 ans, puis senior. Beaucoup plus qu’un gadget de marketing, ces diverses formulations permettent de répondre aux besoins spécifiques du métabolisme au cours de la vie du chat.

Il existe de plus en circuit vétérinaire des croquettes spécialisées pour certains problèmes pathologiques (régimes diététiques): obésité, mais aussi problèmes dentaires ou maladies rénale, cardiaque, hépatique, obésité, diabète, affections allergiques, etc. Votre vétérinaire reste le plus compétent pour trouver une alimentation adaptée à la santé de votre animal, n’hésitez pas à lui en parler.

Ne changer jamais brutalement son régime, effectuez la transition progressivement sous peine de voir votre compagnon atteint de diarrhée et / ou de vomissements.

Comme en médecine humaine, une bonne diététique est primordiale pour maintenir une bonne santé, pour prévenir certaines maladies ou pour aider à les soigner!

Boisson

Veillez toujours à laisser un bol d'eau fraîche à disposition de votre compagnon.

Après avoir été séparé de sa mère, si le chaton ne reçoit plus de lait, il perd la possibilité de digérer le lactose contenu dans celui-ci. Il vaut donc mieux éviter de donner du lait si le chat n'y est plus du tout habitué sinon il risque fort d'être sujet à des troubles digestifs (diarrhée, vomissements).



Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus
OK