La lettre d'info

Diabète chez le chat

Des études montrent que 1 chat sur 500 est atteint de diabète, il s’agit surtout d ’animaux plus âgés.

Qu’est-ce que le diabète ?

Lors de la digestion, la nourriture est décomposée en éléments utilisables par le corps.

Certains de ces éléments (« briques ») sont appelés « hydrates de carbone », ils sont à leur tour transformés, toujours dans l’intestin, en sucre appelé glucose. Le glucose circule dans le sang.

Après un repas, le transfert de glucose de l’intestin vers le sang augmente (le taux de glucose dans le sang çàd la glycémie augmente).

Le glucose est indispensable pour les cellules du corps, non seulement en tant qu’élément, mais aussi comme combustible (énergie). Les cellules n’absorbent le glucose sanguin que si elles sont stimulées par une hormone appelée insuline, fabriquée par certaines cellules du pancréas. Ces dernières veillent à ce que les cellules du corps soient suffisamment approvisionnées en glucose. En outre, l’insuline assure ainsi un maintien de la glycémie dans des limites bien définies.

Si il y a trop peu d’insuline, il reste trop de glucose dans le sang, on parle alors de diabète(concentration trop élevée de glucose dans le sang). Ainsi, lorsqu’il y a trop peu d’insuline, les cellules du corps manquent de combustible et d’éléments. Le diabète, aussi appelé diabète mellitus, est donc un manque de glucose à l’intérieur des cellules du corps.

Symptômes du diabète

S’il y a beaucoup de glucose dans le sang, une partie sera perdu dans l’urine via les reins. Le glucose dans l’urine (glucosurie) va entraîner avec lui plus d’eau et dès lors, le chat va uriner plus (polyurie) et,pour ne pas se déshydrater, il va boire plus (polydypsie).

Comme le chat élimine du glucose dans l’urine et que c’est un combustible important, il va manger plus (polyphagie)mais quand même perdre du poids.

S’il reste longtemps sans être traité, son appétit diminue et il devient gravement malade.

Comment apparaît lez diabète chez le chat ?

Le vieillissement, l’inactivité et l’obésité favorisent son apparition car ces facteurs induisent une diminution de la sensibilité à l’insuline, ce qui entraîne une surproduction d’insuline afin de maintenir une glycémie normale.

Les animaux trop gros doivent être mis au régime afin de retrouver en quelques mois (pas trop rapidement) un poids normal.

Le diabète peut aussi provenir des effets secondaires de certains médicaments tels que la cortisone (trop de cortisone peuvent mener à une maladie appelée syndrome de Cushing).

Les hormones sexuelles naturelles responsables de l’apparition des chaleurs et les produits pour empêcher leur déclenchement chez la chatte peuvent provoquer un manque d’insuline par épuisement des cellules productrices du pancréas, d’où l’intérêt de la stérilisation et d’un contrôle strict vétérinaire lors d’administration de ces produits.

Diagnostic du diabète

Les symptômes sont les mêmes que pour certaines autres maladies, il faudra donc réaliser une analyse sanguine pour doser la glycémie (trop élevée en cas de diabète) et une analyse d’urine pour y rechercher la présence de glucose.

Traitement

  • injection d’insuline tous les jours à heure fixe après le repas (non douloureuse, varier le site, cou, épaule)
  • alimentation diététique «  spécial diabète » identique  et en même quantité tous les jours (même quantité de glucose)

Il est souvent nécessaire d’adapter les doses d’insuline à injecter (phase de stabilisation). Une fois la bonne dose trouvée, le chat va rapidement récupérer, il retrouvera sa joie de vivre, il ne boit plus et n’urine plus autant.

Parfois après un certain temps, le traitement à l’insuline permet de redonner une certaine activité aux cellules productrices d’insuline du pancréas et peut être arrêté mais les animaux doivent rester sous surveillance toute leur vie.

Complication

Une hypoglycémie (taux de glucose dans le sang trop bas) constitue une complication assez rare mais dangereuse pour la vie du chat.

Les causes peuvent être : un chat plus actif que d’habitude (consommation plus importante de glucose), un chat qui a mangé moins, un chat qui souffre de vomissements ou de diarrhée, une erreur dans le dosage d’injection de l’insuline.

Si la glycémie est trop basse, le chat pourra être agité ou abattu, il peut aussi avoir faim à des moments inattendus. Les cas graves peuvent amener à des tremblements, des mouvements incontrôlés jusqu’à le plonger dans le coma dangereux pour sa vie.

Il faut donc immédiatement lui donner un repas ou à défaut un sirop (50% de sucre) ou une poudre de sucre de raisin (1 gramme par kilo).

Pour tout renseignement complémentaire, faites appel à votre vétérinaire.



Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus
OK