La lettre d'info

Les puces

puce.jpg

La famille des puces est une grande famille se composant de puces adultes, de nombreux œufs, de larves et de cocons de puces. Non seulement, la puce femelle suce le sang du chien ou du chat qu’elle pique, mais elle n’hésitera pas à s’attaquer à l’être humain si sa nourriture vient à manquer. 24H plus tard, elle pond ses œufs. Ces œufs de puces deviennent des larves et se chrysalident (cocons), pour se transformer in fine en puces adultes.

Oeufs (50% de la famille)

oeufs_puce.jpg

Les puces femelles peuvent pondre jusqu'à 40 oeufs par jour.

Larves (35%)

oeufs_puce.jpg

Les larves de puces s'enfoncent dans les tapis et les meubles. Elles se nourrissent pendant 5 à 11 jours avant de se filer un cocon. Elles ont l’apparence de petites virgules noires sur le corps de l’animal.

Puces adultes (5%)

puce_adulte.jpg

La puce adulte séjourne sur votre animal de maison pendant la majorité de sa vie (12 jours donc environ 500 œufs !!!), se nourrit de son sang et se reproduit. On voit très nettement que les puces adultes (partie la plus visible) ne représentent q’une petite partie de la famille des puces ; c’est la raison pour laquelle la progéniture constitue en réalité le problème majeur et doit être combattue tout aussi vigoureusement pour obtenir une bonne éradication du problème.

Cocons (Pupes) (10%)

Les cocons de puces peuvent demeurer en sommeil pendant 6 mois et sont résistants à tous les produits anti-parasitaires.

10 puces adultes peuvent se multiplier pour créer plus de 250 000 puces en seulement 30 jours.

Les puces doivent absorber du sang pour se reproduire, elles peuvent ainsi provoquer des irritations de la peau et des pertes sanguines pouvant même provoquer de l’anémie chez les jeunes animaux. A plus long terme, l’animal peut développer une allergie aux piqûres de puces (la dermatite allergique aux piqûres de puces ou DAPP). De plus, elles peuvent transmettre des vers (cestodes voir parasites internes) à votre animal.

On voit donc toute l’importance d’un bon traitement préventif et curatif contre ces parasites.

Traitements contre les puces

Les anciens produits type colliers à base d’organo-phosphorés (insecticide), les sprays, les poudres et les comprimés à action systémique (c’est-à-dire dont le produit actif est libéré dans la circulation sanguine) sont souvent dépassés face à une grosse infestation de puces. En outre, ils peuvent toujours donner des effets secondaires voire de véritables intoxications, ils ne sont donc pas d’une grande sécurité d’emploi.

Les nouveaux produits sont des produits de surface non-systémiques, ils s’appliquent soit sous forme de spray, soit sous forme de spot-on (pipette rempli d’un liquide que l’on vide sur la peau du dos de l’animal, soit sous forme de collier (nouveau), soit sous forme de comprimés (nouveau). Ils sont donc plus sûr et plus efficaces. Certains, idéaux, cumulent même des effets adulticides (tuent les adultes), larvicides (tuent les larves) et ovicides (tuent les œufs). Le but étant de rompre le cycle de reproduction de la puce. Ces traitements doivent être répétés à intervalles réguliers, en général 1x par mois.

En fonction du produit utilisé et de la gravité de l’infestation, votre vétérinaire proposera d’ajouter un traitement insecticide du milieu dans lequel vous vivez avec votre animal (tapis, tissus, paniers, literie, voiture etc.) de manière à éliminer la progéniture des puces, partie la moins visible de la famille des puces mais la plus nombreuse. Attention, ces produits de milieu sont toxiques pour les animaux à sang froid (poissons, oiseaux, …), protégez-les !



Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus
OK