La lettre d'info 

Inscription

Les vaccins du chat

Description des virus

TYPHUS (panleucopénie infectieuse)

Ce virus très dangereux, qui provoque de la fièvre, des vomissements, de la diarrhée et de la déshydratation et généralement la mort de l’animal est transmis par l’ingestion ou l’inhalation de particules virales excrétées par des animaux infectés. Il est très résistant et est capable de se fixer sur la semelle des chaussures, les vêtements, les mains, divers matériaux et peut donc être transporté sur de très longues distances. Il est donc clair que vous pouvez vous-même introduire le virus dans votre maison et donc, contaminer votre propre animal (contamination directe et indirecte).

Il est donc indispensable de vacciner un chat contre le typhus, même s’il ne sort jamais de la maison !

CORYZA (herpèsvirus)

Ce virus, moins résistant que celui du typhus, nécessite tout de même une vaccination même si votre chat reste à l’intérieur. Il affecte les voies respiratoires supérieures :le nez, la gorge et les yeux. Le chat éternue, ses yeux coulent (conjonctivite), son nez est encombré (rhinite). A noter, en outre, qu’une fois que l’animal a été contaminé, la maladie se manifeste souvent de manière chronique.

CALICIVIROSE et CHLAMYDIOSE

Le calicivirus (virus) et la chlamydia (agent possédant des propriétés virales et bactériennes) donnent également des symptômes respiratoires (risque d’infections des voies inférieures telles que les bronches et les poumons) et éventuellement des lésions de la cavité buccale (ulcérations).

LEUCOSE FELINE

Le virus de la leucose féline (appelé par erreur « sida du chat ») est très dangereux ; il est responsable d’une maladie chronique qui provoque une baisse des défenses de l’organisme (immunodéficience) et peut induire la formation de tumeurs à différents endroits du corps. Le délai entre la contamination et le développement de la maladie peut être très long (plusieurs mois). Une fois déclarée, la maladie est mortelle et n’a pas de traitement. Le virus est peu résistant dans le milieu extérieur, vous ne pouvez donc pas infecter de manière indirecte le chat qui vit dans votre maison. Le virus ne se transmet que lors de contacts, entre autres, par la salive (lèchage, griffure, morsure), entre un animal infecté et un animal sain (contamination directe). Par conséquent, il n’est donc pas nécessaire de vacciner un chat contre la leucose s’il ne sort pas de la maison.

La maladie est très répandue et la contagion augmente vu qu’il existe des animaux porteurs de la maladie et qui ne montrent pas de symptômes (porteurs asymptomatiques). Elle ne se transmet pas ni à l’Homme, ni aux autres animaux.

Toutes les pensions pour chats, outre le vaccin contre le typhus, le coryza, le calicivirus et éventuellement la chlamydiose, exigent que votre chat soit protégé également contre la leucose féline.

PERITONITE INFECTIEUSE FELINE (P.I.F.)

Ce vaccin, tout comme le précédent est inutile pour un chat qui ne sort pas à l’extérieur et qui ne risque donc pas de rencontrer un animal contaminé (selles, urines, salive). Ce virus peut séjourner quelques années avant de se livrer à la destruction dont il est capable ; il existe 2 formes : la forme humide (abdomen/thorax rempli de liquides inflammmatoires) et la forme sèche, plus difficile à diagnostiquer (inflammation des reins, du système nerveux central, des yeux, …). La vaccination se fait par injection de gouttes dans les narines.

RAGE

Ce virus mortel attaque le système nerveux cérébral, il est transmissible à tous les animaux à sang chaud y compris l’Homme. Il est transmis lors du contact avec la salive d’un animal contaminé (morsure, blessure) ou lors de l’ingestion de petits rongeurs morts de la maladie. La maladie n’a pas de traitement.

Seul vaccin obligatoire pour les voyages à l'étranger.

Schéma de vaccination

Chat qui vit à l’intérieur :

  • Injection à 9 semaines : contre le typhus, le coryza, le calicivirus = la primo-vaccination
  • Injection à 12 semaines : contre le typhus, le coryza, le calicivirus = le rappel

En résumé, deux injections à 3-4 semaines d’intervalle. Ensuite une vaccination de rappel tous les ans contre ces maladies.

Chat qui vit à l’intérieur ET à l’extérieur :

  • Injection à 9 semaines : contre le typhus, le coryza, le calicivirus et la leucose féline = la primo-vaccination
  • Injection à 12 semaines : contre le typhus, le coryza, le calicivirus et la leucose féline = le rappel

En résumé, deux injections à 3-4 semaines d’intervalle.

Idem pour la péritonite infectieuse si milieu à risque (à administrer à un autre moment pour ne pas surcharger le système immunitaire).

Ensuite une vaccination de rappel tous les ans contre ces maladies.

Vaccination contre la rage

Le vaccin antirabique est obligatooire pour partir hors de la Belgique.

Il doit être effectué 1 mois avant le départ à l'étranger sauf si le rappel est administré avant la fin de la validité du vaccin précédent. Le vaccin rage sera noté dans le passeport européen ou à défaut, un certificat officiel de vaccination antirabique sera délivré en annexe du carnet de vaccination. La durée de validité du vaccin varie en fonction de l’ âge de l’animal et de l’endroit où vous vous rendez.

Pour pouvoir voyager, en plus d'être vacciné contre la rage, votre animal doit obligatoirement et légalement porter une puce électroniqueet posséder un passeport européen visé par le vétérinaire.
Informez-vous à temps avant votre départ car, outre ce vaccin, les législations diffèrent d’un pays à l’autre quant aux mesures sanitaires et aux documents officiels à présenter.


Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus
OK