La lettre d'info

Les vers

Les jeunes animaux sont très attachants mais ils sont malheureusement aussi les plus vulnérables aux infestations par les vers (verminoses), ils doivent donc être traités régulièrement et ce pendant toute leur existence (voir plus loin le schéma de traitement). Elles peuvent provoquer vomissements (parfois avec du sang), diarrhée (idem) ou constipation, amaigrissement ou ventre gonflé, pelage terne, toux, retard de croissance ou diminution de l’immunité de l’animal.

L’infestation de vers passe souvent inaperçue chez les animaux adultes.

C’est en respectant les normes d’hygiène (se laver les mains par exemple) que l’Homme limite le risque d’être contaminer par ces hôtes indésirables.

On distingue 2 types de vers chez le chien et le chat :

  • les vers ronds appelés les NEMATODES
  • les vers plats appelés les CESTODES

Les vers ronds

Les ascaris (5-10cm chez le chat, 9-17cm chez le chien)

Toxocara.gif

Mode de contamination :

Tous les chiens et les chats aiment errer et fouiner un peu partout. Il suffit qu’un de ces lieux soit infesté d’œufs de vers pour qu’ils les ramassent sur leur pelage, leurs pattes et leur truffe. Après quoi, ils les ingèrent simplement en se lèchant. Vous aussi, vous pouvez ramener cette vermine à la maison par l’intermédiaire de vos chaussures par exemple, votre animal peut dès lors être infesté sans que vous ne vous en aperceviez.

Une fois ingérés, ces œufs de vers arrivent dans les intestins où ils se développent en larves. Celles-ci passent à travers la paroi de l’intestin et parcourent le corps de l’animal. Certaines d’entre elles retournent vers l’intestin et s’y développent en ascaris adultes au bout de quelques semaines, d’autres restent à l’état de larves inactives dans les muscles et la graisse. Lorsque la chatte ou la chienne est pleine, ces larves inactives « se réveillent », se dirigent vers le tissu mammaire et infectent les chatons ou les chiots via le lait maternel. La chienne gestante infecte également ses petits avant la naissance via l’utérus. Les vers se développent en ascaris adultes en 3-4 semaines dans l’intestin du chaton ou du chiot.

Les ascaris adultes sont très fertiles, ils produisent jusqu’à 200.000 œufs par jour ( ! ) qui contaminent l’environnement et les autres congénères. La majorité des jeunes chiens et chats sont infestés d’ascaris ainsi que 20-30 % des chiens adultes.

Autre source d’infestation : les proies telles que les oiseaux et les souris que l’on appelle hôtes intermédiaires occasionnels, car les œufs de vers ne se développent pas chez ces animaux mais y résident un certain temps. Trois semaines après l’ingestion d’une proie, des ascaris adultes se retrouvent dans l’intestin de votre compagnon. Ces ascaris produisent d’énormes quantités d’œufs qui infestent l’environnement.

1 ŒUF --> 1 LARVE --> 1 ADULTE = CYCLE DU VER

Est-ce que les ascaris sont dangereux pour l’Homme ?

OUI, surtout pour les enfants qui côtoient de près leurs animaux. Un simple contact avec les excréments de l’animal qui se trouvent un peu partout dans la nature, principalement dans les bacs à sable, les parcs publics et les plaines de jeux, peut suffire à contaminer l’Homme.

Contairement à ce qui se passe chez les animaux, les œufs d’ascaris ne se développent pas dans l’intestin de l’Homme. Les larves issues de ces œufs traversent la paroi intestinale et véhiculées par la circulation sanguine, se répandent dans le corps provoquant de petites inflammations. Certains organes peuvent être atteints, tels que le foie, les poumons mais aussi les yeux et le cerveau.

Une étude a démontré qu’une infestation d’ascaris amplifiait les symptômes allergiques chez les enfants souffrant d’asthme.

Comment se protéger contre les ascaris ?

Vermifuger (donner un produit qui élimine les vers) régulièrement (deux à 4 fois par an) les chiens et les chats.

En outre, de bonnes mesures d’hygiène contribuent à éviter notre contamination et celle de nos enfants, telles que :

  • recouvrir les bacs à sable pour éviter que les animaux y fassent leurs besoins.
  • se laver les mains après avoir joué dans le bac à sable ou après avoir jardiné
  • nettoyer régulièrement la litière du chat avec de l’eau bouillante

Le nettoyage des excréments frais ne comporte aucun risque pour l’Homme. En effet, les œufs d’ascaris ne deviennent infectieux et donc dangereux pour l’Homme qu’après deux semaines.

Les ankylostomes (5-18mm)

Les ankylostomes sont également des vers ronds mais ils sont dix fois plus petits que les ascaris. Ce type de vers pénètre la peau du chien et du chat et rejoint l’intestin via la circulation sanguine, où il deviendra adulte après deux semaines. Les chiens et les chats peuvent aussi être contaminés par le lait maternel et les chiens en ingérant de la terre ou de l’herbe souillée par des excréments d’autres chiens ou renards infestés.

Les ankylostomes causent de graves dommages car ils se nourrissent de cellules intestinales ou du sang. Les chiens infestés montrent alors des symptômes tels que perte d’appétit, anémie, diarrhée et poils ternes.

Les trichures (4-7,5cm)

Ils n’existent que chez le chien ; il se contamine par l’ingestion d’œufs mûrs provenant d’excréments de chiens ou de renards infestés. Les trichures creusent profondément dans la paroi intestinale et provoque de la diarrhée aqueuse accompagnée de traces de sang. Cette infestation n’apparaît pas avant l’âge de deux à trois mois. Et est souvent observée après un séjour dans un chenil où la propreté laisserait à désirer.

Les vers plats

dipylidium.jpg

Les vers plats également appelés cestodes, vivent eux aussi dans l’intestin de votre animal et peuvent mesurer de quelques millimètres à plusieurs mètres de long. Ils sont composés d’une tête, d’un cou et d’une grande quantité d’anneaux (appelés proglottis) comprenant chacun plusieurs dizaines d’œufs de cestodes.

Mode de contamination :

Les proglottis (anneaux) de cestodes se retrouvent dans les excréments ou sur les poils des animaux. Ces proglottis, remplis d’œufs de vers sont à leur tour ingérés par un autre animal, un hôte intermédiaire, chez qui les œufs se développent en larves de cestodes. C’est en ingérant cet hôte intermédiaire, porteur de larves, que votre chien ou chat se contamine. Les larves de cestodes avalées se libèrent dans son intestin et continuent leur maturation en cestodes adultes. Les puces (une raison supplémentaire de traiter votre animal contre ces parasites externes) et les souris sont des exemples d’hôtes intermédiaires pour le chat et les puces et les lapins sont des exemples d’hôtes intermédiaires pour le chien.

Comment déceler l’infestation ?

Outre les symptômes, on peut aussi observer, en y faisant bien attention, des proglottis de cestode dans les excréments ou même sur le pelage de l’animal. Lorsqu’ils sont desséchés dans les excréments ou dans la région anale, ces proglottis de cestodes ressemblent à des grains de riz blanchâtres ou des pépins de melon rosés.

Est-ce que les cestodes sont dangereux pour l’Homme ?

Le cestode transmis par la puce à l’Homme est contagieux mais pas dangereux. Après ingestion accidentelle d’une puce, un petit cestode adulte peut se développer dans l’intestin et provoquer de légers inconvénients tels que des maux de ventre.

Par contre, dans les Ardennes et dans d’autres régions d’Europe, certains cestodes, de quelques millimètres à peine présentent un réel danger pour l’Homme. Ils peuvent en effet provoquer des kystes ou des tumeurs dans les organes vitaux tels que le foie ou les poumons de l’Homme. L’Homme peut être contaminé au contact d’animaux infestés (chiens , chats ou renards) ou par ingestion de baies souillées par des excréments contaminés.

Si vous séjournez avec votre animal dans les Ardennes belges ou dans d’autres régions d’Europe :

  • empêchez votre chien ou votre chat (?) de manger des campagnols, des musaraignes ou des souris des champs.
  • Evitez de manger des baies non lavées et d’être en contact avec les chiens, les chats et les renards de la région.
  • Donnez de préférence de l’alimentation industrielle à votre animal et surtout pas d’abats de bœuf, mouton, porc et cheval.
  • Lavez-vous les mains avant chaque repas.
  • Le nettoyage des excréments frais est dans ce cas dangereux.


Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus
OK