La lettre d'info 

Inscription

Médicaments

Antibiotiques

Ce sont des substances qui empêchent le développement de certains micro-organismes en les détruisant ou en perturbant leur métabolisme. On trouve dans ce groupe : les pénicillines, les sulfamides, les tétracyclines…Ils ont des actions différentes ainsi que des cibles différentes. C’est pourquoi dans le cas d’une infection surtout persistante il est indispensable de connaître la nature des bactéries impliquées pour utiliser l’antibiotique adapté. Il peut même s’avérer indispensable de prescrire une association d’antibiotiques face à certaines infections.

Anti-inflammatoires stéroïdiens

Ce sont des médicaments qui luttent contre l’inflammation, réaction de défense face à l’agression d’un organe. Cette réaction est douloureuse et traduit l’afflux de sang vers la partie malade. Dans un premier temps, cette réaction est bénéfique car l’organisme isole de cette façon la partie malade de la partie saine et lui apporte tous les éléments pour combattre l’agent responsable. Cependant, même si cet agent disparaît, l’inflammation persiste et avec elle la douleur. Cette classe est constituée des corticoïdes de puissance plus ou moins modérée suivant le médicament. Ils ont également des propriétés anti-allergiques et immunodépresives.

Anti-inflammatoires non-stéroïdiens

Ce sont les autres anti-inflammatoires. Leurs effets sont à la fois anti-inflammatoire, analgésique (antalgique), antipyrétique (lutte contre la fièvre) et anti-agrégante plaquettaire (qui s’oppose à la formation d’amas de plaquette dans les vaisseaux). On y trouve l’aspirine, le paracétamol, l’ibuprofène… Certains peuvent être mal tolérés chez certaines espèces comme le chat (le paracétamol) ou avoir des effets secondaires sur l’estomac, les reins…Leur utilisation doit être programmée par le vétérinaire et ne doit en aucun cas dépasser les doses et la durée prescrites

Antitussifs

Ce sont des médicaments qui s’opposent à la toux. Ils peuvent intervenir directement au niveau des bronches (eucalyptol, goménol) ou agir en amont sur le centre de la toux (codéine…). Comme chez l’homme, il y a des toux qu’il est préférable de ne pas traiter avec les antitussifs: ce sont les toux grasses ou productives au cours desquelles il y a élimination de sécrétions.

Expectorants

Ce sont des produits qui facilitent le phénomène par lequel les produits formés dans les voies respiratoires (sécrétions bronchiques, mucus…) sont rejetés hors de la poitrine. L’un des principaux signes d’encombrement des voies respiratoires chez l’animal est le râle lors de la respiration.

Pansements digestifs

Ce sont des substances administrées par voie orale qui protègent soit la muqueuse gastrique soit la muqueuse intestinale. A des degrés divers, elles ont une activité anti-acide, un pouvoir absorbant, un pouvoir couvrant et peuvent stimuler les défenses physiologiques de la muqueuse gastrique (pansement gastrique uniquement). On y trouve les bicarbonate, citrate, charbon de bois, phosphate d’aluminium… Elles sont utilisées dans le traitement des diarrhées, des vomissements, les intoxications…

Vomitifs et anti-vomitifs

Ce sont comme leur nom l’indique des substances qui permettent soit de faire vomir l’animal soit de l’empêcher de vomir. Les premiers sont utilisés dans certaines intoxications ; les seconds dans les gastro-entérites ou le mal des transports.

Laxatifs et purgatifs

Ce sont des substances qui augmentent la motricité intestinale et favorisent l’élimination des matières fécales. Les laxatifs (vaseline, paraffine, graines de lin …) ont une action plus douce que les purgatifs (poudre de réglisse, poudre de rhubarbe…), pouvant ainsi être utilisés plusieurs jours. Ils sont utilisés dans les constipations, les intoxications…

Médicaments du foie

On y trouve les « hépatoprotecteurs » qui sont en réalité des modificateurs des fonctions métaboliques du foie et les modificateurs de la fonction d’excrétion (sécrétion de la bile…). Ils ont utilisés dans des pathologies bien précises : insuffisance hépatique, calculs biliaires….

Médicaments de l’appareil circulatoire

Ce sont des substances qui vont traiter les troubles du rythme cardiaque, les insuffisances cardiaques, les troubles du sang (anémie…). Ils agissent de façon spécifique sur le volume sanguin, sur les contractions des muscles cardiaques, sur la fabrication des globules rouges (fer), sur la coagulation du sang (héparine qui empêche cette coagulation ou, au contraire, la vitamine K1 qui la favorise et permet de lutter contre les intoxications aux anticoagulants)…

Médicaments du systèmes nerveux

Les substances ainsi que leurs actions sont très variées : de l’anesthésique à l’anxiolitique en passant par les anticonvulsivants, les antidépresseurs, les excitants…Ils ont tous une fonction bien précise et un usage souvent réservé au vétérinaire (anesthésique…).

Diurétiques

Ce sont des molécules qui augmentent la quantité d’urine. Il y a deux modes d’action. Lorsque l’on boit de l’eau, du thé…, on augmente le volume sanguin. L’organisme va réagir en augmentant l’élimination rénale. C’est un premier effet diurétique dit régulateur.

Les médicaments diurétiques, par contre, ont un effet direct sur le rein en augmentant l’activité des cellules rénales.

Les diurétiques sont utilisés pour éliminer des toxiques, pour diminuer les oedèmes…

Médicaments à usage local

Ce sont des produits dont l’action se fait par simple contact. Font partie de cette catégorie les produits à voie d’action spécifique : les collyres, les pommades, les antiseptiques locaux, les pansements gastriques, les pansements intestinaux…...



Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus
OK